Traiter le kyste de l’oreille chez le chat

Kyste oreille chat

Il est courant que l’on sente une petite boule sous la peau d’oreille de son chat. C’est d’ailleurs une infection souvent inquiétante pour les personnes qui ont un chat. Pourtant, dans la plupart des cas, il s’agit d’un kyste ou d’une tumeur bénigne assez récurrente chez les petits félins. Si ce kyste peut effrayer les personnes qui possèdent des chats, il est pourtant facile à traiter, et ce pour la plupart du temps. Voyons donc comment traiter le kyste de l’oreille chez le chat.

Comment repérer le kyste de l’oreille chez le chat ?

Le kyste est une petite masse ou une petite boule que l’on repère sur ou sous la peau d’un chat. Il s’agit d’une masse contenant du liquide au sein d’une cavité. En général cette tumeur, dont le mot fait peur, est souvent bénigne. Elle peut être maligne mais c’est plus rare. Le kyste de l’oreille ou tumeur auriculaire est souvent placée sur le pavillon de l’oreille ou au sein du conduit auditif. On peut également trouver d’autres types de masses au sein de l’oreille de votre chat.

  • Cela peut être une simple verrue, un papillome ou une excroissance bénigne créée par le papillomavirus. Cette masse prend la forme d’un chou-fleur, est molle et va de la couleur rosâtre à marron. On la retrouve surtout au niveau du pavillon auriculaire.
  • Il existe d’autres types de tumeurs que le kyste. Dans ce cas la taille de la tumeur bénigne ou la tumeur cancéreuse peut considérablement varier, allant de la plus petite taille à une forme plus imposante. La consistance de cette tumeur peut alors varier, tout comme sa localisation.
  • Il existe également des polypes, des boules rosâtres ou rouges, assez lisses, qui s’installent au sein du conduit auditif. On retrouve aussi ce type de masse dans le museau des chats.
  • On peut également confondre une tique avec un kyste de l’oreille. La tique est facilement reconnaissable. Elle possède des pattes noires à la base de la peau du chat. Sa couleur est grise ou marron selon la quantité de sang absorbée. Sa taille varie en fonction du sang absorbé et de l’espèce. Il faut impérativement enlever cette bête dès que vous l’apercevez sur votre chat, au risque qu’il attrape la maladie de Lyme.

Il est nécessaire de distinguer ces types de masses différentes pour comprendre ce dont votre chat souffre et quelle en est la gravité. En effet, une verrue ne se soignera pas de la même façon qu’une tumeur maligne. Pour plus de renseignements sur le kyste de l’oreille, la cause et les traitements de cette affection, vous pouvez aller sur le site sonotix.myhappypet.fr.

De même, il faut savoir que tous les types de chats et toutes les races de chats sont susceptibles d’avoir un kyste à l’oreille, et ce à tout âge.

Quelles sont les causes du kyste de l’oreille chez le chat ?

Les causes du kyste de l’oreille peuvent être multiple. Elles le sont d’autant plus qu’il y a différents types de tumeurs.

Le polype est une inflammation qui se manifeste sous la forme de masse et qui commence au niveau du nasopharynx, c’est-à-dire la partie du pharynx qui est au croisement entre la voie digestive et la voie respiratoire. Il peut donc se transmettre à plusieurs endroits puisqu’il est au carrefour de plusieurs voies. Il peut également commencer au niveau du canal auditif qui relie l’oreille au pharynx. Les polypes peuvent s’étendre vers toute l’oreille. Le problème est que les causes du polype restent assez floues. Leur apparition serait le signe d’une inflammation ou d’un problème congénital. On sait a priori que les jeunes chats sont plus en proie aux polypes.

Les kystes en général peuvent avoir des causes variées. Il peut s’agir d’un amas de pue provoqué par une infection persistante, ou d’une piqure d’insecte qui a mal réagit avec la peau du chat. Les tumeurs cancéreuses peuvent, elles, être la cause d’un dysfonctionnement du métabolisme chez le chat, d’une hygiène de vie non conforme aux besoins du chat. Parfois les tumeurs cancéreuses sont des réactions provoquées par des piqures, des vaccins, des injections de produits. Elles n’ont parfois pas de cause préétablie.

Certains kystes peuvent se développer à cause d’un grattage trop intense ou trop régulier sur le pavillon de l’oreille. Une blessure ou un choc peut également provoquer des poches ou des kystes sous-cutanés. En effet, puisque l’oreille est assez élastique chez les chats, le saignement peut ne pas s’arrêter durant un certain moment. Cela peut créer des poches et donc a posteriori, des kystes.

Les symptômes d’une inflammation telle qu’un kyste ou un polype

Dans le cas du polype, une réaction inflammatoire a lieu. Le chat commence à se gratter de façon très fréquente puis anormale au niveau des oreilles. Il secoue également sa tête par gêne. On remarque aussi une forte création de cérumen au niveau de ses oreilles. Lorsqu’on essaie de toucher l’oreille du chat, ce dernier montre une réaction qui semble traduire une vive douleur. Le chat peut également avoir de nombreuses séquences d’éternuements ou d’écoulement de mucus, surtout si les polypes sont situés près de la cavité nasale. En général les polypes ne passent pas inaperçus.

Le chat peut également présenter des troubles nerveux, et ce pour tous les types de kystes. Il peut perdre l’équilibre, avoir la tête qui a tendance à se pencher du côté de l’infection. On peut remarquer que les pupilles du chat sont plus petites, que l’un de ses yeux se ferme à moitié et que sa paupière remonte sur son œil. Dans certains cas, un kyste peut provoquer une paralysie faciale au niveau des paupières ou des babines par exemples. Cela peut d’ailleurs être très impressionnant et difficile à regarder. Dans le cas de la paralysie, cela montre une gêne et une douleur très intense. Il faut agir car le chat est en souffrance.

Soigner un kyste d’oreille de chat

Le soin du kyste d’oreille du chat est différent selon les types d’affections. Tous les kystes ne sont pas graves. Mais même s’il est bénin, il peut être extrêmement douloureux pour votre petit félin. Il peut également s’aggraver et donc s’infecter. C’est pourquoi mieux vaut agir au plus vite lorsque votre animal présente un kyste à l’oreille.

  • Pour un chat qui souffre d’une verrue auriculaire, selon sa taille, sa forme et la vitesse avec laquelle elle se propage, elle devra être retirée par un vétérinaire, de façon chirurgicale. Selon comment elle évolue elle pourra être laissée ou brûlée avec un traitement adapté.
  • En cas de kyste qui contient un liquide, du sang ou du pue, le vétérinaire pourra réaliser une ponction ou une vidange. Il pourra également inciser le kyste sous anesthésie si ce dernier est trop gros. Cela permettra de faire la vidange puis des points de suture, etc. sans faire de mal au chat.
  • En cas de tumeur ou de polype, il est souvent nécessaire de réaliser un scanner, un IRM ou une radio. Cela permet de connaître l’étendue et les conséquences des lésions occasionnées. Dans tous les cas, il faudra enlever la tumeur ou le kyste de façon chirurgicale, et ce sous anesthésie.
  • Si le polype est gros et qu’il est situé au fond de l’oreille ou s’il s’agit d’une récidive, il faudra malheureusement procéder à une ablation du conduit de l’oreille interne. En effet les polypes peuvent adhérer aux tissus sous la peau.
  • En cas de tumeur maligne et cancéreuse, il faudra, en cas de nécessité, traiter le problème avec de la radiothérapie. Ce n’est pas toujours indispensable en cas de cancer.

Dans tous les cas, lorsqu’il y a intervention chirurgicale, le kyste ou la masse pourra être analysée après opération. Cela permettra de définir la nature de la tumeur et donc de définir quel est le traitement adéquat. L’analyse permet également de savoir si la vie du chat est en danger, quel est le pronostic, etc. Car les tumeurs comme certains kystes mettent la vie du chat en danger. Selon les résultats le vétérinaire pourra définir un suivi régulier ou non. En effet, il faut être au courant des risques de récidives, et ce même s’il ne s’agit pas de tumeur cancéreuse. Si l’opération, chirurgicale ou non, est un échec, le vétérinaire pourra vous proposer d’autres solutions.

Il faut donc rester vigilant face aux kystes des oreilles. Bien qu’ils soient généralement bénins, ils peuvent être très douloureux ou du moins très gênants pour votre chat. Il est donc nécessaire de prendre contact avec un vétérinaire afin de trouver une solution pour enlever la tumeur et redonner à votre chat tout le confort et la santé qu’il mérite.

Comment choisir le meilleur vermifuge pour chien ?
Conseils pour choisir un chien du refuge